86 Photographes à l’assaut de la Cité Portugaise

86 Photographes à l'assaut de la Cité Portugaise image-article-4354-300x200L’Art de la photographie est considéré comme un point d’intersection où convergent tous les langages visuels. En d’autres termes il représente, à lui seul, toutes les formes d’expression se trouvant dans les autres arts visuels. Une position à même de permettre diverses possibilités d’écrire et de décrire le quotidien.

Grâce au forum Maroc Photo (www.maroc-photo.net), en partenariat avec le site Eljadida.com, 86 photographes venant des villes de Casablanca, Rabat, Agadir, Marrakech, Tanger, Meknès, Essaouira et même de France ce sont donnés rendez-vous à la Galerie Chaibia Tallal (Cité portugaise), mise à leur disposition par la direction de la culture de la ville d’El Jadida, et ce le 26/02/2012.

Après un briefing, sous forme de cours théorique sur la photographie et des monuments historiques environnants, une configuration s’organisa composée de 8 groupes de 10 personnes chacun, se dispersèrent en quête de la photo de leur rêve… la photo dite parfaite.

86 photographes pour lesquels chaque élément et chaque étape revêt son importance : il y a les prises instantanées d’une même journée, heure ou minute et qui ne se répètent pas ; l’angle de la prise de vue, la pose, le(s) sujet()s photographié(s), la quantité de la lumière recherchée, le cadrage ; la conception propre à chaque photographe derrière son viseur, sa façon de réaliser sa prise de vue… Et là, la notion de différence est clairement illustrée. Le même sujet est photographié par différents photographes, dans un même laps de temps, et qui donne au final des séquences photographiques différentes.

86 Chasseurs d’images invétérés, s’aventurant à l’intérieur de cette cité, afin d’immortaliser soit ces paysages superbes qui s’offrent aux différents regards surfant sur le bleu des vagues, au rythme des barques accrochées telles des notes de musique, sur des portées d’écume blanche, soit ces remparts témoignages d’Agoras lointaines et de combats acharnés qu’on ne peut s’empêcher d’imaginer.

86 photographes qui ont été totalement sous le charme de notre cité portugaise qui souriait, ornée de mille fleurs en cette matinée, rafraîchissant la vue et émerveillant les balades de nos hôtes.

Charmés par tant de beauté, les yeux sensibles de nos photographes essayèrent de transmettre fidèlement l’objet de leur séduction, en mémorisant des clichés riches en couleurs douces et délicates…

Des beautés naturelles qui nous semblent si familières et, pourtant, vis-à-vis desquelles nous ne prenons pas assez de temps, pour marquer une pause et les admirer à leur juste valeur. Des photos qui nous laissent cette impression de devoir réapprendre à regarder les choses différemment dans le futur et surtout à y consacrer le temps nécessaire pour vivre totalement de tels plaisirs.

Assurément, une certaine magie semble avoir opéré tout au long de cette rencontre organisée par Eljadida.com et le forum Maroc Photo. Une journée où chacun des photographes participants, s’est exprimé avec sa sensibilité, son attention, son questionnement, son émotion et son talent.
Les clichés qu’ils livrent à notre regard en fin de compte, nous troublent, nous enchantent et nous rassurent. L’expérience de chacun, converge vers la sauvegarde de notre trésor patrimonial.

L’imaginaire de l’artiste photographe peut voir ce que d’autres n’arrivent pas à percevoir. Il peut nous aider donc à transformer notre regard, à revisiter nos façons de penser et à rêver la vie autrement.

Cette rencontre est le fruit d’un certain besoin à réaliser une idée et, surtout, à concrétiser photographiquement une discussion, entre le forum Maroc Photo et le site El Jadida.com de notre ami, Dris Lebbat auquel nous avons posé cette question à la fin de la journée : c’est quoi la photo parfaite pour toi ?
« C’est comme un mirage, nous dit-il, elle n’existe pas. Ceci explique parfaitement la recherche incessante chez les photographes de cette photo parfaite. Elle est dans leurs inconscients. Elle est cherchée et prospectée, partout et avec tous les moyens techniques et logistiques possibles. Il arrive qu’un photographe atteigne des instantanés parfaitement photographiés, mais la photo parfaite reste manquante dans chaque récolte photographique.
Le photographe peut avoir de meilleures photos : suite à sa persévérance, à son audace, aux circonstances de la capture de ses photos… Après il dénombre ses préférées parmi ses meilleures prises. Mais la photo parfaite reste dans son subconscient. Elle est à programmer pour ses aventures futures ».

Pour finir, rappelons que parmi les 86 photographes, 08 sont jdidis. Encadrés par des photographes professionnels de mode et d’artistes photographes, ils ne manqueront certainement pas d’acquérir plus d’expérience et de maitrise des diverses techniques de la photographie.

Laisser un commentaire